Chemins de lumière
  • strict warning: Only variables should be assigned by reference in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/modules/acidfree/acidfree.module on line 555.
  • strict warning: Only variables should be assigned by reference in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/modules/acidfree/acidfree.module on line 555.
  • strict warning: Only variables should be assigned by reference in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/modules/acidfree/acidfree.module on line 555.
  • strict warning: Only variables should be assigned by reference in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/modules/acidfree/acidfree.module on line 555.
  • warning: Parameter 1 to theme_acidfree_print_thumb_image() expected to be a reference, value given in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/includes/theme.inc on line 170.
  • warning: Parameter 1 to theme_acidfree_print_thumb_image() expected to be a reference, value given in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/includes/theme.inc on line 170.
  • warning: Parameter 1 to theme_acidfree_print_thumb_image() expected to be a reference, value given in /home/tombe854/public_html/albertebrisson.com/includes/theme.inc on line 170.

Chemins de lumière

Posted by Alberte Brisson on dim, 09/27/2009 - 08:54

« Chemins de lumière »
Tableaux 16x16, acrylique sur toile
Alberte Brisson artiste peintre et poète

Dans un style abstrait et parfois limite figuratif, la suite « Chemins de lumière » a été influencée par un rêve d’espoir. Traduite par une série de chemins lumineux, ou au contraire, encombrés, couverts d’embûches. Les humains suivent en ce 21e siècle des chemins difficiles, en politique au Québec, au Canada ; en relations sociales (liens familiaux, etc.), dans les secteurs éducationnels, sociaux, financiers, économiques ; nous sommes on le voit au bord d’un gouffre … Bref, quelques chemins conduisent à une impasse.

Comme artiste créatrice, je veux premièrement montrer la fragilité de la vie humaine, de tout être vivant, qui tient toujours à un fil et on sait que l’équilibre ou le déséquilibre font partie de la vie humaine, qu’on le veuille ou non ; nous sommes on pourrait dire, des funambules. Deuxièmement, je suggère, avec des couleurs sombres, qu’il est possible de suivre des chemins moins lumineux, mais que dans des clairs-obscurs, nous pouvons imaginer le choix que nous aurions de nous diriger vers la lumière; il arrive que le chemin lumineux soit large, mais devienne plus étroit, donc plus difficile et cela veut représenter les difficultés, qui nous font faire du sur place.

Finalement, comme auteur, j’ai préféré parler d’images en les comparant à nos vies plutôt que de parler de faits précis ; choisi de laisser beaucoup de points obscurs pour moi et pour l’auditeur, le spectateur, sans donner d’explications possibles, donner plus de latitude à  l’observateur afin que l’on puisse découvrir l’art, la beauté des harmonies de couleurs, de forme, en général. Ou encore, aller plus loin en soi dans la lecture des tableaux. Théoriquement, l’art abstrait appelle l’émotivité
du peintre mais aussi celle de l’ami de l’art qui reçoit toujours un message. Pour moi, la peinture figurative me fait  penser à la beauté d’un visage, d’une fleur, d’une nature morte et j’essaie de ramasser l’émotion qui monte en moi quand je médite sur le motif à peindre. Une ou deux façons d’aborder l’art et si on va vers l’art actuel, conceptuel, il y aurait autre chose à dire.

L’art  est toujours une vie qui coule de la source.

A.Brisson, 8 septembre 2009.